janvier 18, 2018

zau nom du pair






AU NOM DU PAIR

La masse horizontale

Peuple un matin pâle

Fais briller tes chaînes

Demain est une chienne

Je suis ton père, ton seigneur

Ton protecteur, ton précepteur

Professeur, proxénète, bienfaiteur, prédateur

Et mes rêves s’enfuient

Après le dernier somnifère

Crois-tu que j’ai choisi

Que ma servitude est volontaire

Je suis un mec responsable, sérieux, solvable

Pour te faire oublier qu’au fond je suis un mec minable

Je suis libertaire j’aime avoir plusieurs partenaires

Mais si c’est toi qui t’amuses

J’appelle ça adultère

Je t’érigerai une prison en forme de forteresse

Et j’en serai le maton sois une salope sois une princesse

Je viole ton territoire c’est pour y faire des remparts

Laisse toi faire, j’ai besoin de ta dépendance

J’échange quatre murs contre ton obéissance

C’est pour ton bien que je cultive des idéaux paternalistes

Je me sens investi d’une mission civilisatrice

Je panique si t’assures ta sécurité

Ma dope ma nourriture

C’est ta culpabilité

Et mes rêves s’enfuient

Après le dernier somnifère

Crois-tu que j’ai choisi

Que ma servitude est volontaire

L’eau n’est stable que si elle stagne